Une monnaie locale complémentaire (MLC), c’est quoi ?

  • C’est un moyen de paiement éthique et solidaire, circulant dans une ville ou zone géographique délimitée (dans notre cas, ce sera le département des P-O), sous forme de coupons de différentes valeurs (coupons de 1, 2, 5, 10…unités).

  • Chaque unité MLC a une valeur nominale d’un Euro. Elle s’acquiert en échange d’Euros auprès des comptoirs d’échange qui seront mis en place lors du lancement de la monnaie ;

Une monnaie locale complémentaire, pourquoi ?

  • Donner priorité à la production et aux services locaux, les circuits courts et directs, et donc redynamiser le développement économique ainsi que l’emploi local ;

  • Orienter la consommation de manière à la rendre plus « responsable » : contribuer à préserver l’environnement, d’une part en réduisant les transports, d’autre part en ouvrant le réseau aux prestataires bio (commerçants et producteurs) ou s’engageant dans une démarche plus respectueuse de la nature ;

  • Soutenir des projets professionnels et associatifs locaux : les euros échangés contre des MLC constituent un fond qui peut alimenter des micro-crédits pour soutenir l’économie locale

  • Générer du développement humain et du développement social : le réseau MLC est créateur de liens entre consommateurs et producteurs, dans et par l’échange ; il permet à chacun de mieux comprendre comment se crée, fonctionne et circule la monnaie ;

  • Redonner son sens à la monnaie : la MLC circule beaucoup plus rapidement que l’Euro, dynamise les échanges au bénéfice des populations ; elle ne sert pas à accumuler les richesses ni à spéculer sur les marchés financiers ;

Qui participe ?

  • Une MLC ne peut circuler qu’au sein du réseau d’adhérents à l’association fondatrice de la monnaie (dans notre cas, l’association MLC P-O) ; qu’ils soient consommateurs ou prestataires (commerçants et producteurs), les utilisateurs de la Monnaie locale adhèrent à la Charte et aux critères de fonctionnement de la monnaie ;

  • L’adhésion à un réseau est en effet une obligation légale pour pouvoir utiliser un titre de paiement autre que l’euro (à l’identique des bons cadeaux ou chèques restaurant…)

Quel intérêt pour l’utilisateur-consommateur ?

Utiliser une monnaie locale est avant tout un engagement :

  • être acteur de ses conditions de vie par ses choix de consommation (en privilégiant les productions et services locaux, une nourriture plus saine…)

  • participer au développement de l’activité et de l’emploi dans sa région.

  • et tout simplement mieux vivre ensemble : c’est une démarche collective, basée sur la solidarité de tous les acteurs de la vie économique, dans un environnement local vivant, actif et solidaire. C’est une autre économie qui s’ébauche ainsi, associant la production de richesse marchande à la production de richesse humaine.

Le contexte actuel :

Les monnaies locales complémentaires se multiplient en France depuis 5 ans, enlevant le monopole de la monnaie aux banques et aux Etats ; la loi relative à l’Economie sociale et solidaire (ESS) de juillet 2014, consacre la reconnaissance légale de ces monnaies.

Les initiatives se sont multipliées au point qu’une trentaine de monnaies circulent aujourd’hui sur le territoire (On peut citer : l’Eusko en pays Basque, le Sol-Violette à Toulouse, la Pêche à Montreuil, le Galleco en Bretagne…et plus près de nous, le Cers à Narbonne, le Pyrène en Ariège )

Les masses monétaires en circulation sont encore très faibles (quelques dizaines de milliers d’euros). Mais certains projets comme l’eusko au Pays Basque, lancé il y a deux ans, montrent que leur dynamisme peut être très puissant en termes d’appartenance à une identité territoriale valorisante.

Notre projet de MLC pour les PO :

Début 2015, le groupe de lancement a créé l’association porteuse du projet et a élaboré la charte éthique. Mais pour entrer dans sa phase opérationnelle, le projet devra être porté par un groupe plus important de citoyens et d’entrepreneurs motivés qui seront les acteurs du développement de cette monnaie. C’est avec votre engagement que nous définirons les règles du jeu de la monnaie, que nous trouverons le financement pour l’impression des billets, que nous ferons connaître et promouvoir notre monnaie !

Mais avant de pouvoir lancer le marathon de la création de la monnaie, il faut d’abord lui trouver un nom! Un nom qui l’associera à notre identité territoriale des Pyrénées-Orientales !


C’est pourquoi nous faisons appel à votre imagination. Envoyez-nous, avant fin mai, vos propositions par mail à l’adresse contact : contact@soudaqui.cat.

Vous pourrez ensuite faire votre choix dans la liste qui sera publiée sur notre site internet début juin. Le nom choisi sera dévoilé lors d’un apéritif dînatoire auquel vous serez conviés ;

 

Soyez nombreux à participer à ce projet !

Pour en savoir plus et vous faire connaître, rendez-vous sur le site : http://soudaqui.cat/

 

Le Groupe de lancement (association Monnaie Locale Complémentaire P-O)